Que faire si je ne tombe pas enceinte la première fois?

Lorsqu’on commence un traitement de fertilité, nous pensons que nous tomberons enceintes la première fois et si cela ne se produit pas la première ou après quelques tentatives, les doutes commencent et l’angoisse augmente: allons-nous avoir des problèmes de fertilité? Peut-être une maladie? Ces doutes ne sont pas exclusifs des femmes lesbiennes, ils sont souvenus par toutes les femmes qui souhaitent avoir un bébé et qui ne tombent pas immédiatement enceintes.

Tous les traitements de procréation médicalement assistée n’ont pas le même taux de réussite: insémination artificielle: entre 20 et 25% (jusqu’à 60% après la troisième tentative), fécondation in vitro, environ 70% et méthode de ROPA près de 90%. Bien si le taux de réussite de la méthode ROPA est l’un des plus élevés des traitements de procréation assistée, le succès de la grossesse est lié à d’autres facteurs tels que:

La réserve ovarienne: chaque femme naît avec une réserve limitée d’ovocytes. La quantité d’ovocytes diminue en termes de quantité et de qualité à partir des 35 ans et complique considérablement la grossesse.

L’état de l’utérus: dans les tests de fertilité menés chez les couples de lesbiennes, une échographie transvaginale, une histériscopie et une biopsie de l’endomètre vont vérifier la morphologie de votre utérus et de vos ovaires.

L’état des trompes de Fallope: elles constituent une autre référence en matière de fertilité, car elles puissent avoir été affectées, par exemple, par une appendicite, une péritonite ou une endométriose.

Il se peut également qu’ils y aient des problèmes d’endomètre chez la femme enceinte.

Dans les premiers tests de fertilité, tous ces facteurs de risque sont étudiés, y compris un test générique pour assurer la compatibilité avec le sperme du donneur. En ce qui concerne le sperme, les contrôles de qualité sont très stricts.

Il n’y a pas de formule secrète pour assurer le succès, mais vous pouvez vous pouvez vous préparer physiquement ainsi qu’émotionnellement. Il est important que vous meniez une vie saine avec une alimentation équilibrée. Les conseils habituels évitent la caféine et les boissons alcoolisés. Dormir suffisamment fait également partie d’une vie saine, ainsi que l’activité physique régulière.

Si vous trouvez que votre situation commence à se compliquer, n’hésitez pas à faire appel à des spécialistes qui vous aideront à contrôler votre angoisse. Un traitement de fertilité est un défi émotionnel. N’oublier pas faire des choses qui vous font du bien: faire de l’exercice régulièrement, marcher et prendre de l’air pur, lire tranquillement, pratiquer du yoga … et évitez autant que possible les situations qui vous produisent du stress. Prenez soin de vous!

On commence le projet bébé? Contactez-nous et nous essaieront de clarifier tous vos doutes.